Intervention sur l’exposé de S. A. Shentoub : « Remarques méthodologiques sur la socio-analyse », Société psychanalytique de Paris, réunion du 14 décembre 1948, paru dans la Revue Française de Psychanalyse, avril – juin 1949, tome XIII, n° 2, p. 319.

 

Exposé de M. Shentoub […]

 

Discussion :

 

Ouvrant la discussion le Dr Charles Odier de Lausanne, que nous avions le plaisir de revoir parmi nous ce soir-là, pense qu’il y a toujours une antinomie entre l’individuel et le social et que toute la sociologie d’Engels et de Marx est basée sur la négation de l’individu. Il regrette que le conférencier n’ait pas semblé avoir vu, à propos de l’antisémitisme, que celui-ci permettait de diriger l’agressivité sur les Juifs afin qu’elle soit détournée de sa propre famille.

 

Le Dr Lacan est d’accord sur tous les points de vue de l’exposé. Ce que la psychanalyse peut apporter à la sociologie, dit-il, c’est un appareil convenable pour attaquer le sujet (« je ne dis jamais l’individu ») sur le plan de l’expérience subjective.

 

Le Dr Hesnard nous a transmis le texte suivant de son intervention « La seule remarque que je puis me permettre de faire concernant cet excellent exposé dont j’approuve sans réserve les idées directrices, consistera à regretter que M. Schentoub n’ait pas disposé d’un temps suffisant pour traiter plus à fond les problèmes nombreux et considérables qui viennent d’être évoqués – dont le premier (les racines culturelles de l’antisémitisme) demanderait à lui seul de longs développements.

Il serait souhaitable que leur étude soit entreprise dans une collaboration plus effective entre sociologues et psychanalystes. Les vastes groupes sociaux du monde présent donnent naissance à de puissantes personnalités collectives, plus complexes que les personnalités de groupe restreint appelées par Freud « les grands individus » ; et il semble que, davantage encore que les masses identifiées à un chef – dont l’irrationnel a été étudié par la psychanalyse sous l’angle du schisme Moi et Surmoi – ils présentent un comportement régressif spécial de signification primordialement éthique : Culpabilité renforcée par ce fait qu’une portion de l’univers se sent techniquement capable de détruire l’autre, et accusation d’un bloc par l’autre selon une projection de cette culpabilité ; processus inconscient justifié par d’énormes mystifications idéologiques, bien plus subtilement rationalisantes que les anciennes motivations religieuses ou raciales. […]