Référence de J.Lacan à G.Apollinaire dans le séminaire sur les psychoses

“Je voudrais pour conclure passer à un autre genre de style que le mien. Il y a déjà quelques semaines que je m’étais promis de finir sur une très jolie page d’un admirable poète qui s’appelle Guillaume Apollinaire. Elle est tirée de l’Enchanteur pourrissant.” (Seuil p. 363, 4 juillet 1956) [le passage lu par Lacan est extrait des pages 37 & 38 du document joint] Apollinaire – L’Enchanteur pourrissant

Leave a Reply